AIGP - Workshop - recherche et séminaire universitaire
Cacher le contenu pour mieux voir les images
afficher le contenu

Workshops

Recherche et séminaires universitaires

Workshops

Actualité

Séminaires

Ignis Mutat Res

Publications

Tout représenter et représenter tout le monde ? 2 / 2

Séminaire-débat organisé en partenariat avec le laboratoire de l’école d’architecture de Versailles et l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Tout représenter et représenter tout le monde ? et la présentation de la carte des 1000lieux, jeudi 20 décembre à 18h30 à l’Atelier International du Grand Paris, au dernier étage du Palais de Tokyo, 13, avenue du Président Wilson. copyright image : David Malaud

Jeudi 20 décembre 2012 à 18h30 au Palais de Tokyo

A l'occasion de cette deuxième séance de séminaire sera présentée la carte interactive, « Les 1000 lieux du Grand Paris », qui identifie et donne à voir les lieux faisant la richesse de la métropole.

Les cartes qui circulent et qui sont soumises au débat public présentent souvent des images très abstraites du territoire en décalage par rapport aux perceptions sensibles des habitants.Plusieurs équipes de la consultation internationale de 2008 sur le Grand Paris ont mis en avant la notion de « lieu » qui appelle des questions plus larges, liées l’identité ou au patrimoine. Ces lieux font apparaître des noms, une toponymie, dimension essentielle des cartes. Elle permet aux citoyens de reconnaître dans la carte leurs espaces de vie et introduit en cela une première forme de participation.

Or, dans ce domaine, les outils numériques ouvrent des possibilités bien plus grandes. Les espaces de cartographie interactive en ligne se développent à la rencontre de deux univers : celui de la géolocalisation et celui des réseaux sociaux. Dans ces espaces multi-acteurs en constante évolution, des questions primordiales sont à poser : Qui fait la carte, pour qui, avec quelles données, pour quel projet, quelle société ?

Les interventions de Claire Pétetin, David Miet et Anne Jarrigeon, qui mènent des travaux innovants sur des manières d'intégrer les représentations des citoyens, mettront en perspective cette dimension participative des cartes.

Au programme :

  • Antonin Lafaye, chargé de cours au master CDEQ de l'UVSQ introduira les questions de représentation et participation citoyenne dans le contexte du Grand Paris.
  • Maud Nys, urbaniste chargé de mission à l'Atelier International du Grand Paris présentera la carte interactive "Les 1000 lieux du Grand Paris" constituée par l'équipe de l'AIGP.Elle présente une sélection de près de 1750 lieux qui fabriquent l’identité métropolitaine.C’est une base de données évolutive qui est structurée de manière thématique : sites d’exception et insolites, lieux patrimoniaux et de mémoire, sites culturels et de loisirs, espaces verts et paysages naturels.
  • Claire Pétetin, architecte et enseignante à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles exposera les travaux qu’elle mène avec ses étudiants à l’interface entre jeux-vidéo et cartographie participative.
  • David Miet, ingénieur et architecte, présentera les méthodes originales de concertation qu’il pilote dans le cadre du projet de recherche ANR Bimby.
  • Anne Jarrigeon, anthropologue, photographe-vidéaste, maître de conférence à l’Institut Français d’Urbanisme, développera ses travaux sur la saisie de l’expérience urbaine par l’image notamment dans le quartier de Gerland à Lyon.

→ Télécharger la plaquette→  Expérimenter la Carte des 1000 lieux

Organisation et graphisme : Antonin Lafaye chargé de cours à l’UVSQ et David Malaud, doctorant au LEAV et chargé d’étude à l’AIGP.
Pour toute question, vous pouvez nous écrire aux adresses suivantes : antonin.lafaye.pro@gmail.com et david.malaud@ateliergrandparis.com

Tout représenter et représenter tout le monde ? 1 / 2

Séminaire-débat organisé en partenariat avec le laboratoire de l’école d’architecture de Versailles et l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

Tout représenter et représenter tout le monde ? Jeudi 13 décembre à 18h30 à l’Atelier International du Grand Paris, au dernier étage du Palais de Tokyo, 13, avenue du Président Wilson. copyright image : David Malaud

Depuis 5 ans la métropole se cherche à nouveau, la consultation internationale du Grand Paris en 2009 a rouvert les débats. Des regards différents sont posés sur un territoire élargi et en redéfinissent les limites, les parties, les zones de polarisations. Regards exprimés au travers de représentations qui essaient de donner une image à ce territoire complexe, d’en identifier les acteurs, de l’ordonner ou le déconstruire, d’en écrire une histoire ou de le projeter dans l’avenir.

Si chaque citoyen développe sa propre représentation mentale de la métropole en fonction de son vécu quotidien, les cartes qui circulent et sont soumises au débat public sont plutôt du fait de techniciens. Elles présentent parfois des images très abstraites du territoire par rapport aux perceptions sensibles des habitants. Avec le risque de ne pas arriver à communiquer et créer une représentation partagée.

Les outils numériques ont ouvert un vaste champ d’exploration dans ce domaine. Là aussi les limites se déplacent, que ce soit dans la manière de créer le collectif - réseaux sociaux - ou celle de représenter son espace - géolocalisation. Ils véhiculent avec eux notamment deux idéaux mythiques qui seront au centre de ces deux conférences: celui de la modélisation, du « tout représenter », et celui de la démocratie participative qui voudrait « représenter tout le monde ».

Au programme :

Les intervenants présenteront différentes pratiques contemporaines du « faire carte », expérimentations d’outils et de méthodes pour créer des images de la ville, de l’analyse au sensible, de l’individuel au collectif.

Jeudi 13 décembre à 18h30

  • David Malaud, doctorant au LEAV posera la problématique de la cartographie dans le contexte du projet métropolitain du Grand Paris
    et présentera les expérimentations de cartographie interactive menées à l'AIGP.
  • Jean-François Coulais, géographe, docteur EHESS et enseignant à l’ENSAV développera son analyse des dispositifs numériques à travers lesquels l’homme contemporain regarde le territoire.
  • Pascale Legué, docteur en anthropologie et urbaniste présentera des études questionnant les représentations que les habitants se font de leurs espaces de vie.
  • Joseph Rabie, architecte, artiste et doctorant au Lab’Urba/IUP, présentera des œuvres de photographie interactive et notamment le «Collido_scope».
  • → Télécharger la plaquette

    l’école d’architecture de Versaillesl’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
    Carte des 1000 lieux - L’AIGP propose d’identifier et de donner à voir les lieux qui font toute la richesse de la métropole parisienne