Workshops

/ l'ENSA Paris-La Villette

/ UTS School of Architecture (Sydney)

/ l'ENSA de Versailles 

/ l'ENSA de Paris Val de Seine

La cité bionumérique, Workshop international et séminaire de recherche du 19 au 28 juillet 2012 à l'Atelier International du Grand Paris

L'Atelier international du Grand Paris organise avec les écoles d'architecture d'Ile-de-France, en collaboration avec d'autres écoles françaises ou étrangères, des workshops thématiques ou sur des territoires situés proposés par l'AIGP ou les écoles elles-mêmes, faisant de l'Atelier un lieu de production concret à géométrie variable, sur la base de projets pédagogiques dont les résultats pourraient faire l'objet d'une présentation à l'Atelier, voire d'expositions, par exemple sur le futur espace d'exposition dédié de l'Atelier et dans les écoles elles-mêmes.

Ces workshops pouvant être articulés avec des cycles de conférences et/ou des visites de terrain.

ENSA Paris-La Villette

Conception Architecturale Numérique Collaborative: Grand Paris – Tokyo
Propositions pour les alentours de La Villette et de Pantin

2011 Sessions collaboratives entre L'ENSA Paris-La Villette et l'université Meiji-TOKYO à L'Atelier International du Grand Paris, du 13 au 18 Octobre 2011.

Sessions collaboratives entre Paris-La Villette et l'université Meiji-TOKYO
Le groupe de projet "Conception Architecturale Numérique Collaborative: Grand Paris - Tokyo" a pour objet un projet urbain prenant place au cœur du territoire et des problématiques du Grand-Paris.

A : INTERMODAL AXIS :
→ voir le panneau
→ voir la présentation
B : EXPAND THE CITY :
→ voir le panneau
→ voir la présentation
C : CONNECTING CENTER
→ voir le panneau
→ voir la présentation
D : CREATIVE POTENTIAL
→ voir le panneau
→ voir la présentation
E : INDUSTRIAL DENSITY
→ voir le panneau
→ voir la présentation

Organisation :

  • Corrections hebdomadaires de projet avec programme pédagogique à l'appui.
  • Les systèmes d'assistance seront présentés en phase 1.
  • Une Semaine bloquée aux Ateliers du Grand-Paris en phase 2 (du 13 au 18 octobre 2011).
  • Des Rencontres virtuelles via la table à dessin numérique SDC en phase 3.

Nature des travaux demandés :

  • Une analyse urbaine complète du contexte d'intervention construite à partir des outils réflexifs enseignés: Rendu sur papier et maquette physique de site.
  • Un projet urbain: Représentations conceptuelles, schématiques, physiques, de communication, etc. exprimant la conception du projet.
  • Présentation orale structurée de la conception du programme urbain.
  • Présentation orale structurée du processus et des méthodes de collaboration et de conception du projet.
Pour en savoir plus sur L'ARIAM-LAREA (Atelier de recherche en informatique, architecture et modélisation - Laboratoire d'architecturologie et de recherche épistémologique sur l'architecture) : www.ariam-larea.archi.fr/

UTS School of Architecture (Sydney)

Densité extrême par création d’une nouvelle strate urbaine

Workshop de l'UTS School of architecture (sydney) "densité extrême par création d'un nouvelle strate urbaine"

en collaboration avec MVRDV, ACS et AAF.

La consultation internationale sur le Grand Paris posait la question centrale de la transformation de la capitale en métropole durable. L’équipe MVRDV avec ACS et AAF a proposé une série de 17 interventions comme moyen d’atteindre cet objectif en transformant Paris en ville encore plus compacte, plus dense, optimisant ainsi l’usage des ressources et évitant l’étalement urbain.
Une des interventions pour accroitre la densité urbaine consiste à autoriser les surélévations de certains immeubles. Le travail de recherche et de projet mené pendant le workshop à l’AiGP utilise cette le processus de surélévation uniquement comme point de départ. A travers la production de visions architecturales et urbaines extrêmes, l’objectif de ce workshop est de radicaliser cette stratégie de la surélévation non seulement afin d’en explorer les limites mais aussi les possibilités du point de vue du projet architectural et théorique.
Les stratégies et projets architecturaux présentés ici spéculent sur la définition même d’une nouvelle strate mais aussi sur les modalités permettant de négocier une densité accrue et une nouvelle compacité mais aussi d’y intégrer mixité programmatique, sociale et écologie. Les stratégies architecturales ont été développées avec l’ambition qu’elles soient capables d’opérer simultanément a trois échelles différentes et emboitées: l’immeuble, l’ilot, la ville. Des méthodes de recherche formelle sont proposées pour la création et les variations morphologiques de cette nouvelle strate en fonction des possibilités spatiales, des futurs besoins programmatiques et des objectifs définis par les accords de Kyoto.
Il paraît désormais évident que les propositions architecturales développées dans ce studio interrogent, en les provocant, les régulations urbaines actuelles ainsi que le skyline parisien tel que nous le connaissons actuellement.
Le site choisi pour cette expérimentation se situe dans le 17eme arrondissement, au Nord de la gare Saint-Lazare, entre le Boulevard des Batignolles et les rues d’Amsterdam, de Liège et de Berne. Dans le cadre du studio, ces ilots choisis pour recevoir des projets hypothétiques sont considérés comme des prototypes et les expériences qui y sont menées sont pensées comme pouvant proliférer et être transposées a l’échelle de la ville.
Ce site a été choisi pour trois principales raisons: -Il contient des ilots qui illustrent très clairement le caractère archétypal haussmannien.
-la proximité directe, à l’ouest, avec le corridor des voies ferrées menant à Saint-Lazare met clairement en évidence l’épaisseur et la stratification du tissu urbain existant.
-Yona Friedman, au début des années 60, utilisait ces mêmes vois ferrées toutes proches pour y tester sa Ville Spatiale.

Quatre projets ont été conçus par onze étudiants de l’Ecole d’Architecture de UTS (University of Technology, Sydney) répartis en équipes, sous la direction de Frank Minnaërt. Ils sont le fruit d’un travail d’un semestre comprenant un workshop dans les locaux de l’Atelier international du Grand Paris du 26 avril au 6 Mai 2011 et font l’objet d’une exposition du 6 au 14 aout 2011 à Sydney, extreme density_Paris, dans le cadre du festival Sydney Design 11.

 

A - Paris Caché

Paris Caché s’intéresse à la redéfinition, en profondeur, des cours d’immeubles comme moyen d’accroitre considérablement densité et mixité. Le projet propose l’excavation des cours pour la création d’une nouvelle strate programmatique. Cette strate ondule entre la surface et le sous-sol de manière à révéler l’épaisseur du tissu urbain et à exploiter au mieux les ressources parisiennes. Tout en optimisant les relations avec les infrastructures souterraines existantes, le projet redonne de la valeur au ciel et au sol tout en créant les conditions d’un usage intensif et varié des cœurs d’ilots. Pour rendre le projet viable, des cours sont réunies. Les nouvelles volumétries des cours sont régulées par des prospects qui s’inscrivent dans la logique de la constitution du tissu urbain parisien. Les cours qui, au fil de l’histoire ont vu leurs activités décroitre jusqu’à souvent disparaitre redeviennent l’élément générateur d’un nouvel urbanisme. L’intervention pourtant radicale et très ambitieuse reste totalement invisible depuis la rue. Ce projet bouleverse avec intelligence la notion de stratification historique et autorise une nouvelle et intense expérience de la ville.

Paris caché. densité et mixité. © Cameron Burbidge, David Janson, Shane Marshall. Paris caché. densité et mixité + la nouvelle strate programmatique. © Cameron Burbidge, David Janson, Shane Marshall. Paris caché. Nouveaux types de prospects. © Cameron Burbidge, David Janson, Shane Marshall. Paris caché. Nouveaux types de prospects. © Cameron Burbidge, David Janson, Shane Marshall. Paris caché. Coupe sur la nouvelle strate programmatique. © Cameron Burbidge, David Janson, Shane Marshall.

Auteurs : Cameron Burbidge, David Janson, Shane Marshall.

B - Fibre Intervention

La stratégie mise en place pour ce projet vise à stimuler la croissance du tissu urbain à travers une intensification programmatique de l’ilot parisien. Le projet cherche en effet à atteindre une densité durable par ajout de programmes mixtes. A l’inverse des mégastructures, la spécificité du projet repose sur une reconquête du tissu urbain à une micro-échelle. L’intérêt s’est porté sur l’élément de base : l’appartement et sur la mise en place d’une politique de droit de regard et d’acquisition d’appartements. L’injection d’un complément programmatique dans l’immeuble à l’échelle de l’appartement fait en sorte qu’une hybridation puisse apparaitre et proliférer a l’image des cellules d’un organisme : logements, commerces et équipement culturels. En parallèle, un assouplissement réglementaire permet de stimuler les surélévations qui sont les conditions de possibilité à la fois d’une densité et d’une mixité durables.

Fibre Intervention. En transparence : programmes implantés dans immeuble existant et nouveaux programmes construits. © Sean Lacy, Dmitriy Lewicki, Bon Scott. Fibre Intervention. Hybridation programmatique dans existant et extension + Implantation et prolifération programmatique dans immeuble existant. © Sean Lacy, Dmitriy Lewicki, Bon Scott. Fibre Intervention. Nouveau skyline d‘un ilot. © Sean Lacy, Dmitriy Lewicki, Bon Scott.

Auteurs : Sean Lacy, Dmitriy Lewicki, Bon Scott

C - Densité variable

Ce projet de mégastructure au-dessus du tissu urbain parisien propose un changement radical de paradigme. L’objectif d’une densité extrême par saturation urbaine intra-muros est double. D’une part elle permet de minimiser tout étalement urbain au-delà du périphérique et d’autre part elle optimise l’utilisation des infrastructures existantes. Cette nouvelle strate a été conçue en relation étroite avec le tissu urbain existant. Le processus formel utilisé est lié à la logique de découpage et aux propriétés de l’ilot parisien ainsi qu’au système viaire. Les formes urbaines se répondent et le projet agit en qualité de complément programmatique apportant densité, diversité et intensité. Toutefois, cette tactique de saturation n’a pas pour objectif de recouvrir entièrement Paris mais de créer des pointes de densité dans des lieux stratégiques et favorables.

Densité variable. Nouveaux programmes et  panoramique sur Paris. © Tom Chan, Thomas Keeley-Reid, Christiane Whiteley. Densité variable. Vue depuis la rue de Moscou. © Tom Chan, Thomas Keeley-Reid, Christiane Whiteley. Densité variable. Coupe longitudinale à travers un ilot. © Tom Chan, Thomas Keeley-Reid, Christiane Whiteley. Densité variable. Rue surélevée + Plan Niveau 1. © Tom Chan, Thomas Keeley-Reid, Christiane Whiteley.

Auteurs : Tom Chan, Thomas Keeley-Reid, Christiane Whiteley

 

 

l'ENSA de Paris Val de Seine

Les territoires traversés par le canal de l'Ourcq

organisé en collaboration avec l'EPA Plaine de France

Dates : les 3 et 17 décembre 2010,
Encadrement : Alexiane Rossi et Marc Dilet 
Participants : 27 étudiants de groupes de projets de 2ème année de licence et 1ère année de master
→ Téléchargez la présentation en pdf

l'ENSA de Versailles

“La Ville amphibie”

Projets de quatrième et cinquième année des étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles et de l’Université de Chulalongkorn Exercice à l’Atelier International du Grand Paris

Dates : Jury du 6 mai 2011 : Marie-Elisabeth Nicoleau (architecte), Richard Scoffier (architecte), Bundit Chulasai (directeur de l’Université de Chulalongkorn), Prin Jhearmaneechotechai, Sarayut Supsook.
Jury du 21 juin 2011 : Vincent Jacques (philosophe), Marc Barani (architecte, Nice, France), Ana Vallarino (architecte, Professeur à la faculté d’Architecture de Montevideo, Uruguay), Eliza Culéa (architecte, Bucarest, Roumanie)

  • Enseignant responsable : Richard Scoffier
  • Equipe enseignante : Vincent Jacques (philosophe), Marie-Elisabeth Nicoleau (architecte), Richard Scoffier (architecte).
  • Etudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles: Pierre Boivin / Clémentine Debaere / Anouck Foch / Stéphane Girault / Stéphane Hervouet / Alexandra Jegou / Aurélie Kapéja / Annabelle Ledieu / Armelle Lesigne / Roxane Monthiers / Aude Robert / Laurence Tremblay / Johann Van Den Hende / Damien Vuillard / Lizhen Xu
  • Etudiants de l’Université de Chulalongkorn: Irin Bunninitphakdee / Kritbodee Chaicharoen / Kamolkarn Chandvirach / Phat Chapanon / Tritip Chayasombat / Chalida Ganjanarux / Prach Obsuwan / Puripat Ratanakousakul / Narit Sikram / Supanee Suvanna / Watcharapol Taemeyachat / Natthaya Tantipidok / Siya Tearwatananon / Apinya Udomsajjaphan / Puttimas Vudhivanich
  • Intervenants et conférenciers du workshop à l’Atelier du Grand Paris, Paris: Bertrand Lemoine (directeur de l’Atelier du Grand Paris), Vincent Michel (directeur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles), Silvia Casi (Archiecte - Atelier Castro Denissov Casi), Sébastien Rinckel (architecte), Alexis Tricoire (designer), Emmanuel Combarel & David Trottin (architectes).

Restructuration d'une friche autoroutière à Montreuil

organisé en collaboration avec la Cité de l'architecture et du patrimoine

Dates : du 18 au 22 octobre 2010
Encadrement : David Trottin, Emmanuel Combarel et Zhang Lei, enseignant chinois 
Participants : 22 étudiants en Master (M1 et M2)