Habiter le grand Paris - Exposition au 104 - AIGP
Atelier International du Grand Paris rechercher
Cacher le contenu pour mieux voir les images
afficher le contenu
les systémes métropolitains du Grand Paris, 2013 - 2014

Habiter
le Grand Paris

Presse

Dossier de presse

espace presse

Ateliers participatifs

Nangis et Etampes

De Saint-Denis à la Courneuve

Pont de Rungis

Ville nouvelle de Sénart

Etudes Equipes Thèmes

/ Scénarios et récit métropolitain

/ Ville compacte, ville dispersée

/ Modes de vie et typologies

/ Adaptabilité, remodelage, recyclage

/ Géographies et gouvernance

/ Habiter et se déplacer

Livre Colloque

/ Scénarios et récit métropolitain

/ Ville compacte, ville dispersée

/ Modes de vie et typologies

/ Adaptabilité, remodelage, recyclage

/ Géographies et gouvernance

/ Habiter et se déplacer

Photos

→ "Du Nord-Est jusqu’à Sénart" – Patrick Zachmann

→ "De Poissy à Roissy" - Mark Power

→ "De Trappes à Montereau" - Olivia Arthur

FilmsExpositionProgramme

Ville nouvelle de Sénart
Le quartier de l'eau vive
À Lieusaint

Assurer l'accès aux centralités

Avec l’équipe BRÈS+MARIOLLE ET CHERCHEURS ASSOCIÉS

le 28 juin 2013

Le workshop s’est déroulé à Lieusaint, commune de 10 000 habitants située au centre de la ville nouvelle de Sénart, sur les questions des fluidités fonctionnelles et programmatiques ainsi que sur les liens à établir entre le quartier de l'Eau-vive et le centre ancien.
Comment articuler patrimoine identitaire et nouveaux modes de fluidité des territoires ? Pour le quartier de l’Eau Vive, lauréat des « nouveaux quartiers urbains », il s’agit de créer les conditions de relations à la fois fines et structurantes entre le centre ancien, les quatre pôles économiques existants et le pôle multimodal métropolitain associant le RER, le TZen, la gare routière et potentiellement la future gare TGV.

LE WORKSHOP

Comment associer les quartiers existants et les autres pôles de centralité de Sénart au développement de l’écoquartier ? Les nouvelles formes de mobilités associant les modes doux et rapides sont explorées et perçues comme l’occasion de mettre en relief les repères architecturaux et fonctionnels, identitaires de la ville nouvelle.
Quels réseaux micro-réticulaires peut-on établir pour préserver l’identité de la ville existante aux typologies d’habitat différenciées, et en même temps assurer l’accès aux centralités ? Quelles articulations établir entre territoires de proximité et centres métropolitains ?

PARTICIPANTS

Maire et Adjoints au maire de Lieusaint, Services de la ville de Lieusaint, EPA Sénart, SAN Sénart en Seine-et-Marne, Conseil de développement de Sénart, Région IdF, Manufacture Innove Coop, Véolia, Théâtre de la Mezzanine, ARNASSEN, association pour la reconnaissance de Noisement, Brès & Mariolle BMCA et l’équipe de l’AIGP.