Grand Paris # Climat
Cacher le contenu pour mieux voir les images
afficher le contenu

Grand Paris
#climat

Photos Films

/ Entretiens avec le Conseil scientifique

/ Animations

/ Reportages

/ Interviews

/ Captation des débats

Expositions

/ Palais de Tokyo

/ Grand Palais

/ Musée de l'Homme

Workshops

/ More with less materials

/ Le Grand Paris de la jeunesse et de l'énergie

/ Projet de fin d'étude - Changement climatique

/ Regards croisés sur les métabolismes urbains

/ La traversée Nord-Sud

/ Métabolisme urbain, économie circulaire et urbanisme

Débats

/ Le Grand Paris des solutions pour le climat

/ Les lieux de la Culture

/ Les dessous du Grand Paris

/ Paysages du sous-sol

/ La ville contemporaine au bord du fleuve

/ Un Grand Paris hors normes

/ Grand Paris Biorégion

/ Mobiliser

/ Les villes pour le climat

/ Common spaces and cross-border projects

Ateliers

/ Occuper mieux

/ Vivre bien partout

/ Produire autrement

/ Relier Tisser

/ Retrouver la Seine

/ Campus : s'adapter, transmettre

Relier Tisser

Atelier du grand Paris
le 5 décembre au 6B, à Saint-Denis

Le Grand Paris est un "labyrinthe", fragmenté, dans lequel des territoires sont enclavés et l’espace public est discontinu. Pour y vivre mieux demain, en nous adaptant aux conséquences du dérèglement climatique, nous devons recoudre les lieux, les tisser entre eux et renforcer nos liens. Liens physiques : l’arrivée de nouveaux systèmes de transport doit accélérer les mutations urbaines pour plus de qualité. Liens sociaux : les lieux nouvellement reliés sont des lieux de vie, des centralités qu’il faut renforcer en rendant l’ensemble des fonctions urbaines accessibles à tous. Il s’agit de recréer un maillage d’avenues continu, multi transport qui distribue les adresses, installe l’évolution dans le long terme, et assure une résilience des territoires.

carte du 5 décembre

Iconographie sur le thème "Relier Tisser"

Travaux du Conseil scientifique sur leurs territoires démonstrateurs

→ Télécharger le diaporama en pdf

Marche pour le climat sur les berges d'Arc en Seine : traverser le Grand Paris

Promenade urbaine "sur les Berges d'Arc en Seine" suivie d’un atelier avec cartographie participative à l'Atelier de Plaine Commune

animée par Paola Viganò (Studio 015_Bernardo Secchi et Paola Viganò)

« Les grands lieux symboliques de connexion, propres à l’imaginaire parisien – les trottoirs, les berges, les parcs et les ponts – ont aussi une raison d’être dans le Grand Paris. Existant à une autre échelle, avec des caractéristiques et des matériaux différents de ceux qui composent l’imaginaire parisien, dans le Grand Paris ces lieux symboliques participent à la construction d’un imaginaire collectif et à une qualité de vie propre à ces territoires habités de la banlieue entendue comme la périphérie contemporaine » (Studio 015_Bernardo Secchi et Paola Viganò).

L’équipe de Paola Viganò vous propose d’arpenter ces territoires, sur les berges d'Arc en Seine, pour échanger sur les problématiques d'usages des berges, de continuités écologiques, d’inondabilité, de recyclage urbain...

Marche pour le climat avec Paola Viganò

Vidéo tournée le 5 décembre 2015 à l'occasion de l'Atelier "Relier Tisser" à Saint-Denis.
Filmé par Berlin Camera pour l'AIGP

"l'urbanisme se fait avec les pieds, il se fait avec le corps, grâce à une connaissance directe, une expérience des lieux, des contextes. La marche est aussi un moment d'élaboration intellectuel.."

Coutures et faisceaux

Voyage métropolitain du Bourget à Saint-Denis

Organisé par l'association Le Voyage Métropolitain

"Entre autoroutes, lignes ferroviaires, grands ensembles et grands équipements, le marcheur se heurte à de nombreux obstacles. Entre deux faisceaux, nous essaierons de recoudre le territoire en point zigzag".

trace du voyage du 5 décembre

Une quinzaine de personnes ont marché 6h et ont parcouru environ 13 km ce samedi 5 décembre, depuis la gare du Bourget jusqu'au 6B à Saint-Denis.

Ils ont découvert ensemble: le Bourget, son café le Terminus, son marché, l'autoroute A1 qu'ils ont traversée, le Parc des Expositions et la COP21, et le bassin de lagunage, le parc George Valbon et le belvédère, le moulin Fayvon, entre le quartier des Quatre mille et les Six Routes, où ils ont rencontré Monte Laster et Nicolas Fonti, le fort de l'Est à Saint-Denis, le canal où ils ont déjeuné, avec vue sur le stade de France, l'autoroute A1 qu'ils ont de nouveau franchie, et la Porte de Paris, la ligne de tramway, la gare de Saint-Denis.

Les lieux visités sont sur la carte interactive MonGrandParis.fr. → Visiter le site.

Les marcheurs ont rejoint les autres participants à l'Atelier "Relier Tisser" au 6B à 15h pour débriefer sur ce qu'ils ont vu et constaté dans la journée, et ont participé au débat de clôture

Habiter le périphérique, un récit métropolitain

Atelier participatif avec maquettes au CND, suivi d’une promenade urbaine

animés par Philippe Gazeau et Louis Paillard (FGP+TER), en présence de Christophe Najdovski, Maire Adjoint à la Maire de Paris

Et si on habitait le périphérique ? Philippe Gazeau, Louis Paillard et leur équipe se sont penchés sur cette question. Ils proposent une mutation radicale du périphérique, transformé en grand connecteur métropolitain, « libéré de toute circulation autoroutière, révélant et dévoilant un nouveau monument habité de 35 km de circonférence : un grand projet fédérateur transformant une limite aux nuisances physiques et symboliques insupportables en un formidable catalyseur métropolitain à l’échelle du Grand Paris » (FGP + TER).

L'AIGP et l'équipe FGP + TER proposent une activité au Centre National de Danse autour de la mutation du périphérique. Une présentation des travaux de l'équipe FGP est suivie d'un workshop sur maquettes.

En début d'après-midi, le workshop est suivi par une balade piétonne au départ du CND vers la porte de Pantin pour expérimenter le terrain d'étude de la matinée.

L'avenir du Canal de l'Ourcq

Promenade en bateau le long du canal, suivie d’un débat au CND

animés par Antoine Grumbach (Antoine Grumbach et Associés) et Christian Devillers (Les Urbanistes Associés / Devillers et Associés), en présence de Sylvine Thomassin, Maire de Bondy

Le territoire du canal de l’Ourcq est un territoire singulier, organisé autour de l’ouvrage du canal, le plan d’eau, la présence d’anciens tissus industriels. C’est un espace de promenades et de loisirs, qui se caractérise par son identité paysagère, patrimoniale et son histoire. C’est aujourd’hui un territoire en pleine mutation urbaine.

Antoine Grumbach et Christian Devillers vous proposent de décrypter l’avenir du canal, ses projets, son rôle en tant qu’axe majeur du paysage de la métropole et continuité métropolitaine exceptionnelle dans le Grand Paris.

Vidéo tournée le 5 décembre 2015 à l'occasion de l'Atelier "Relier Tisser" à Saint-Denis.
Filmé par Wafflegun pour l'AIGP

" Le canal joue un très grand rôle, il est le trait d’union de ces quartiers et de ces villes qui s’égrène le long de ces 5 kilomètres et qui n’ont que très peu d’interface elles. Le canal fédère tout le monde, il est un grand espace de référence. Ce canal qui appartient à la ville de Paris demain sera une magnifique avenue urbaine..."
Christian Devillers

Débat de clôture sur le thème "Relier Tisser"

Grand débat citoyen

animé par les CAUE d’Île-de-France, le CAUE de la Seine-Saint-Denis, et avec les architectes urbanistes chercheurs de l'AIGP : Elizabeth et Christian de Portzamparc, Béatrice Mariolle, Paola Viganò, Philippe Gazeau, Jean-Louis Subileau.
En présence de :
  • Gérard Cosme, Maire du Pré Saint-Gervais, Président de la Communauté d’agglomération d’Est Ensemble
  • Christophe Najdovski, Maire Adjoint à la Maire de Paris chargé de toutes les questions relatives aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public
  • Dominique Alba, Directrice Générale de l’APUR
Et des architectes urbanistes et chercheurs de l’AIGP :
  • Christian de Portzamparc (2Portzamparc)
  • Antoine Brès (équipe BMCA, Brès+Mariolle et Chercheurs Associés)
  • Paola Viganò (équipe Studio_015_Bernardo Secchi et Paola Viganò)
  • Philippe Gazeau (équipe FGP+Ter)
  • Jean-Louis Subileau (équipe DPA, Dominique Perrault Architecture)