Actualités du Grand Paris

Contrat de Développement Territorial de Sénart : signature du 10ème accord cadre.


Daniel Canepa, préfet de la région d’Ile-de-France, préfet de Paris a signé vendredi 23 mars 2012 à Sénart le 10ème accord-cadre du Contrat de développement territorial Sénart sur le thème de la logistique et de la distribution avec Jean-Jacques FOURNIER, président du SAN de Sénart Ville Nouvelle et  Dominique VEROTS, président du SAN de Sénart en Essonne, en présence de Bernard Saint Girons, président du PRES Paris Est.

Prenant en compte le caractère de territoire d’intérêt stratégique de Sénart, porte d’entrée sud-est de la zone dense parisienne et la perspective d’implantation d’une gare TGV sur le site de Lieusaint-Moissy, l’Etat et les deux agglomérations de Sénart sont convenues d’engager le territoire dans la dynamique du Grand Paris, à l’instar de 18 autres pôles de développement majeurs, par l’élaboration d’un contrat de développement territorial (CDT).

Etabli sur un périmètre de 12 communes (en Seine et Marne : Cesson, Combs-la-Ville, Lieusaint, Moissy-Cramayel, Nandy, Réau, Savigny-le-Temple, Vert-Saint-Denis, et en Essonne : Saint-Pierre-du-Perray, Tigery, Saintry-sur-Seine, Morsang-sur-Seine, l’accord cadre préfigurant le CDT de Sénart répond à trois objectifs prioritaires visant à renforcer le dynamisme de la région capitale et son attractivité à l’échelle mondiale.

Cet accord prévoit en effet la création d’un pôle d’excellence logistique orienté vers les nouvelles formes de distribution . Ce secteur représente actuellement plus de 7.000 emplois, soit près de 20% de l’emploi local, et propose plus de 1,7 million m² d’immobilier logistique, pour la plupart embranchés sur le fer.
L’UPEC et plus largement le PRES Paris-Est joueront ensuite un un rôle de premier plan dans le développement de la recherche sur le secteur des hautes technologies et la mise en place d’une offre de formations plus vaste.

Le CDT de Sénart prévoit également d’accompagner le développement économique par une offre diversifiée de logements. En accord avec la territorialisation des objectifs de logement (TOL) prévu par l’Etat et l’objectif d’équilibre habitat-emploi, le volet logement se déclinera par la construction de construire 1 000 logements par an.

Qualitativement, l’objectif est de concevoir une ville plus compacte, en cohérence avec les orientations du Grenelle de l’environnement et de privilégier l’urbanisation autour des points d’arrêts des transports en commun ou d’autres équipements structurants, en particulier autour du réseau du TZEN, de la possible gare TGV de Lieusaint-Moissy et à proximité immédiate du Carré Sénart. La création de cette gare TGV doit permettre de renforcer la pertinence de l’infrastructure du Grand Paris en favorisant son ouverture sur le réseau national et européen et s’inscrit par ailleurs dans une logique de desserte intérieure à grande vitesse en rocade de l’Ile de France, au niveau de la deuxième couronne (Orly à 10 min et Roissy à 27 min).

liens: =>  Accord Cadre du Contrat de Développement Territorial de Senart

 

Source: Préfecture de région ; UPEC


«
»