La possibilité pour chaque habitant de la métropole de se déplacer à travers le territoire métropolitain est évidemment la condition essentielle du vivre ensemble. Ce sujet prioritaire requiert une vision ambitieuse, prospective et à long terme, pensée dans la perspective des mutations futures des modes de vie, mais ne doit pas négliger pour autant les urgences à court terme et les améliorations significatives dont chacun doit pouvoir percevoir rapidement les effets. Elle doit être assurée par la combinaison optimale -techniquement, socialement, durablement - de différents modes de transport inserrées dans la réalité des territoires. Elle requiert un effort de très grande ampleur, à mener dans un contexte de faible croissance et de fort endettement. Il faut donc agir sur tous les leviers des systèmes de mobilité, en combinant l'optimisation de l'existant avec des développements nouveaux.

Toutes les échelles
En contribuant aux débats publics qui se sont ouverts sur les projets de transports publics, l'Atelier international du Grand Paris propose une synthèse originale : le Métro du Grand Paris. Elle embrasse dans un seul et même système toutes les échelles de mobilité, de celle du piéton à celle des déplacements métropolitains et du lien entre le Grand Paris et le reste du monde. Cette proposition combine le projet de transport public développé par la Société du Grand Paris et le projet Arc Express ainsi que tous les projets de dessertes locales contenus dans le Plan de mobilisation porté par la région Ile-de-France. Elle apporte ainsi une vision nouvelle sur la mobilité métropolitaine, mais n'est qu'un élément de cet immense chantier.

S'appuyer sur l'existant
Le Métro du Grand Paris s'appuie sur les réseaux existants pour augmenter leur efficacité en les remodelant en partie et pour faciliter la réalisation effective, plus rapide et à moindre coût des nouvelles lignes projetées. Il tire aussi parti de certaines infrastructures routières pour y faire passer des transports en commun. Il passe donc autant que possible à l'air libre pour faire partager la beauté de la métropole et donner plaisir au voyage.

Un maillage interconnecté
La proposition définit un maillage interconnecté de trois réseaux de lignes raisonnablement longues : un maillage fin à l'échelle des quartiers coordonnant tous les modes de transport ; des lignes nouvelles pour compléter le réseau métropolitain des RER et des Transiliens ; des lignes nouvelles de rocades ferroviaires à grande capacité et à grande vitesse maillées avec des lignes radiales repensées et avec le réseau TGV et les aéroports. Toutes les nouvelles gares projetées sont conservées mais leur implantation précise reste à notre sens de la compétence des acteurs locaux. Le Métro du Grand Paris complète ainsi le maillage des territoires aussi bien à l'échelle des quartiers qu'à celle de la mobilité francilienne à grande vitesse.

Cette proposition d'un système plus grand, plus efficace, plus rapide et moins cher répond ainsi à la fois aux aspirations urgentes des usagers dans leur quotidien et aux enjeux de la métropole du Grand Paris à l'échelle internationale.